Le thé matcha : Histoire, vertus, préparation & comparaison

Depuis quelques semaines maintenant, je bois du thé matcha quotidiennement.

Mais qu’est-ce que le matcha ?
Quelles sont ses vertus ?
Comment bien le préparer simplement et rapidement ?
Quelles pistes pour en acheter et à quoi reconnaître un bon thé matcha ?

Histoire :

Contrairement à ce que beaucoup disent, le thé matcha est originaire de Chine. En effet, à l’époque de la dynastie Tang (VII au Xième siècle), ce thé en poudre était la norme. Puis au XIIe siècle, les moines bouddhistes japonais en pèlerinage dans l’Empire du Milieu, revinrent au Japon avec ce fameux thé matcha sous le bras et les méthodes de production qui vont avec. Cela plu beaucoup aux habitants de la péninsule, si bien qu’ils l’ont complètement intégré à leur culture et en firent l’ingrédient de base pour la cérémonie du thé.

Vertus :

Je préfère vous prévenir, j’ai fait le tour de pas mal de sites pour savoir précisément si ses vertus étaient fondées. Malheureusement, il y a beaucoup d’informations fausses ou absolument infondées. J’énumérerai uniquement celles qui sont scientifiquement prouvées.

La culture des plants de matcha se font au soleil, comme tous les autres thés, cependant ils sont mis à l’ombre artificiellement les dernières semaines qui précédent la récolte. Cette étape particulière entraîne une plus grande production de chlorophylle, ce qui lui donne cette couleur verte intense ! Il faut également savoir que la fabrication de ce thé est spéciale dans le sens où les feuilles dans leur intégralité, sont passées à la vapeur, puis séchées et enfin moulues jusqu’à devenir de la poudre. Moudre 30g de matcha prend environ 1h de travail. L’ensemble justifie, en partie, son prix élevé.

Par ce processus, il est assuré que le matcha contiendra beaucoup d’antioxydants. Parmi eux, le fameux EGCG (Epigallocatechin Gallate). Cette molécule a un étonnant potentiel pour toutes ses vertus (anticancéreux, lutte contre le diabète, etc.), mais sa faible biodisponibilité du faites qu’elle soit ingérée rendent ses vertus infondées pour l’homme. En consommé plus ne fera que vous donné la nausée et fatiguer votre coeur. Néanmoins, infondé ne veut pas dire erroné. Dans le doute, à dose modérée, ça ne peut pas faire de mal, mais ne vous laissez pas avoir par le marketing tapageur 🙂
Par ailleurs, la théanine (à ne pas confondre avec la théine) est un acide aminé connu pour ses propriétés relaxantes, antistress mentale comme physique et semble augmenter la production de sérotonine ainsi que de dopamine dans le cerveau (combinaison gagnante pour être content :p ).
Enfin, la théine présente dans le thé matcha en forte dose (et oui, c’est du concentré !) sous-entend de ne pas consommé plus de 4g par jour à raison de 2g par bol. En effet, ça donne un coup de fouet discret physiquement, mais bien présent intellectuellement, et ceci pendant 6h environ (dépendant de l’organisme de chacun).

Préparation :

Matériel nécessaire :

  • 1 fouet (Chasen)
  • 1 cuillère en bambou traditionnel (Chashaku) ou à café
  • 1 bol de préparation (Kensui) pour les plus méticuleux
  • 1 bol de dégustation (Chawan)

 

Étape 1 : Versez de l’eau tiède (tendance chaude) dans votre bol de préparation. Ce dernier accueillera votre fouet afin de préparer le bambou et lui éviter un choc thermique lorsqu’il ira dans le bol de dégustation contenant de l’eau plus chaude.

Je vous conseille de le faire parce que, sur le long terme, si vous ne ménagez pas votre fouet, les « tiges » vont se briser plus rapidement que vous ne l’imaginez. Vous constaterez aussi que votre fouet va très discrètement « éclore » indiquant qu’il est prêt.

1

Étape 2 : Mettez un peu de poudre (2g environ, soit 2 cuillerées en bambou ou 1 cuillère a café un peu plus que rase) dans votre bol de dégustation. À adapter selon la quantité d’eau.

Les proportions sont d’1g/40ml. Cependant, je préfère mettre 2g pour 120ml pour avoir un plus à boire et je préfère le gout un peu plus dilué.

2
Étape 3 : Versez un peu d’eau chaude (75°)au fond jusqu’à atteindre un niveau de 3-4cm. Puis fouettez gentiment le mélange en décrivant des N ou des W jusqu’à rendre le tout homogène.

N’hésitez pas à incliner votre bol pour vérifier s’il y a un dépôt dans le fond. C’est un conseil que je donne au débutant pour éviter qu’ils se retrouvent avec des grumeaux qui se tapisseront dans le fond de leur bol. Les grumeaux rendront la fin de votre dégustation peu satisfaisante « gustativement » parlant.

4

Étape 4 : Ajoutez le reste d’eau chaude jusqu’à atteindre la quantité de boisson finale et fouettez plus rapidement le mélange en continuant de dessiner des N ou des W avec votre fouet. Un matcha prêt est un matcha avec une jolie mousse recouvrant la surface. 🙂

Je vous suggère de ne pas plonger totalement votre fouet, sinon vos rapides mouvements auront tendance à remuer énormément le mélange et à le faire déborder. Introduisez que le premier tiers du fouet pour être tranquille. Vous verrez aussi que votre mélange moussera davantage puisque vous pouvez fouetter plus énergiquement sans en foutre partout 😀

5

Étape 5 : C’est prêt ! Bonne dégustation ! 🙂

Comparaison :

Alors … J’ai goutté 4 matchas différents, cependant je ne vous en présenterai que 3 que vous pouvez obtenir n’importe où (le 4e je l’ai trouvé dans une boutique spécialisé à Strasbourg qui appose son label dessus. Toutefois, si vous êtes de Strasbourg, contactez-moi et je vous donnerai l’adresse.).

J’ai choisi Mariage Frères et Hibiki-an, car le premier possède des boutiques partout en France, du coup on peut l’acheter en magasin en plus de pouvoir le commander en ligne.
Le second, Hibiki-an, est importé des US et est une des rares entreprises à livrer en Europe (la seule que j’ai trouvé sur des dizaines … c’est dire l’exploit).
Il faut savoir que seulement 1% de la production japonaise est exporté. Ce 1% est partagé par des dizaines d’entreprises américaines et indonésiennes. Pour des raisons de fraîcheur et de l’arrivée tardive sur le marché, les entreprises européennes n’ont pratiquement pas eu le droit à leur part du gâteau. Vous trouverez bien du matcha de cuisine (15€ les 100g), mais c’est imbuvable (j’ai testé, c’est franchement dégueulasse), mais très rarement du bon matcha à boire. Ne vous faites pas avoir par les notes dithyrambiques sur les sites de vente comme amazon ou par les sites « trop beaux pour être honnêtes ».

Maintenant, place au comparatif :

0

Mariage Frères – Matcha (organique)
Prix : 0.5€/g (23€ pour 40g)
La poudre : vert terne, peu pigmenté, friable donc facile à mélanger
Couleur finale de la boisson : Vert terne
Goût : Un peu amer faut bien l’avouer
Note : 6/10. Un peu amère quand même, mais onctueux. C’est moyen, mais correct, à acheter si vous ne pouvez pas trouver mieux.

Hibiki-an – Matcha Premium (utilisé lors du guide ci-dessus)
Prix : 0.6€/g (25€ pour 40g)
La poudre : vert très prononcé, très pigmenté, très dense donc difficile à mélanger
Couleur finale de la boisson : un beau vert éclatant
Goût : 8/10. AUCUNE AMERTUME ! On m’avait dit qu’un vrai bon matcha n’avait pas une once d’amertume, eh bien là j’ai été épaté ! Il enrobe parfaitement le palais, fais saliver par sa douceur et sa rondeur en bouche … De loin le meilleur que j’ai pu boire jusque maintenant. Qualité en dessous d’un Super premium (deux fois plus cher), mais je m’en contente. Le rapport qualité-prix est imbattable parmi toutes les offres qui nous sont accessibles en tant qu’européen.

Hibiki-an – Matcha Organic
Prix : 0.5€/g (23€ pour 40g)
La poudre : un vert entre les deux précédents, moyennement pigmenté, moyennement dense il est reste facile à mélanger
Couleur finale de la boisson : un vert assez sympathique, on n’est pas très loin du prémium
Goût : 5/10. Un peu plus amère et un peu moins onctueux que le Mariage Frères. Je l’ai trouvé sensiblement moins bon que celui de Mariage Frères, mais c’est une affaire de goût.

Verdict : Pas la peine de faire un dessin le premium d’Hibiki-an est supérieur en tout point à tout ce que j’ai pu gouter en thé matcha. La différence de prix ne doit pas être une raison pour prendre les deux autres. Après, je vous invite à faire votre propre idée, on a tous des goûts différents !

Voilà, l’article est terminé 🙂 J’espère qu’il vous aura plu et que ça vous aura donné envie de goûter au thé matcha !

À bientôt ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s