Le bonheur et 3 questions qui en découlent

Alors que je parcourais le blog de Nöeline, je suis tombé sur un de ces articles (dont voici le lien) abordant un des thèmes les plus récurrents de la philosophie : le Bonheur.
Mettez vous bien et dès que vous êtes prêt, on y va 🙂

Je pense que le Bonheur est un concept qui est propre à chacun et dont l’identité générale doit être revisitée régulièrement pour en rafraîchir la définition.
Le Bonheur est souvent associé à un chemin qu’on décide d’emprunter. Une des définitions les plus répandues, et pour cause, c’est une métaphore qui est très parlante, car aussi visuel que triviale, l’image quelle projette dans notre imaginaire fait sens.

J’aimerais vous poser la question : avez vous déjà cherché ce mot dans le dictionnaire ?
En toute honnêteté, je ne l’ai jamais fait jusqu’à ce soir et pourtant, je pense que c’est un bon point de départ. Dans le TLFi, il propose en première idée :

BONHEUR, subst. masc.

A. [Au sens restreint et primitif du terme, gén. avec une valeur partitive] Un, des bonheur(s), le bonheur de.
1. Bonne fortune, chance favorable, occasion propice, événement propre à apporter quelque satisfaction
2. Spéc., domaine de l’expr. Bon effet obtenu par hasard, ou parfois avec une habileté qui donne l’impression du hasard.

Un effet bénéfique pour l’homme lié au hasard, la chance. Hum. Soit. Lisons plus loin :

B. [Au sens large et gén. à la forme abs.] Le bonheur.
État essentiellement moral atteint généralement par l’homme lorsqu’il a obtenu tout ce qui lui paraît bon et qu’il a pu satisfaire pleinement ses désirs, accomplir totalement ses diverses aspirations, trouver l’équilibre dans l’épanouissement harmonieux de sa personnalité.

Eh bien ! Déjà beaucoup plus parlant ! 🙂 Néanmoins, cette définition, selon moi, est incomplète. Vous avez surement remarqué qu’on ne parle que de vous dans la définition. Pourtant, notre bonheur personnel n’est pas que personnel, mais global par ses multiples contextes. Ne vous êtes vous jamais senti heureux quand un de vos proches vivait un événement positif ?  Ceci n’est qu’un des exemples qui montrent pourquoi même un dictionnaire ne peut répondre, à mon sens, à cette question.

« Qu’est-ce que le bonheur » est une question qui ne trouvera jamais de réponse universelle, car le bonheur est un concept humain qui doit être sans cesse revisité pour s’adapter à notre vie et notre époque. Pour nos ancêtres préhistoriques, peut être que simplement manger était déjà source de bonheur ? Peut-être qu’observer les étoiles leur suffisait pour être heureux ? Ou encore, arriver à exprimer leurs idées et être compris ? Aujourd’hui, nous avons de nouvelles sources de bonheur potentiel. Par exemple, obtenir une dédicace d’une personnalité qu’on adore, aller à un concert, prendre l’avion et partir en vacances … A contrario, des sources de bonheur disparaissent dans bon nombre de coeurs parce qu’elles deviennent triviales (1) ou parce que la société peut nous en empêcher (2). Deux exemples respectifs :

  1. Manger tout simplement ? Pour un français avec un salaire, ça n’a rien d’exceptionnel, et ça peut même devenir une « tâche ennuyante » !
  2. Vous avez monté les échelons d’une entreprise sans fournir d’efforts, parce que vous êtes simplement bon ou doué ? Vous n’avez aucun mérite voyons. C’est simple pour vous. Être heureux de cette ascension sans effort ? Dans une société où « souffrir » pour atteindre vos « buts » est valorisé, vous n’aurez aucun mérite et n’aurez aucune raison légitime d’être heureux si on l’écoute.

Vous voyez à quel point l’époque à laquelle on vit peut changer les choses ? Être en plein bonheur, c’est donc être heureux avec ou sans raison. Toutefois, ça nous amène à une autre question : comment « savoir » si on est heureux ? Est-ce que c’est un état qui dure dans le temps ? Qui peut être court ? Que ressentons-nous à ce moment-là ? Quels indicateurs ?

Toutes ces questions qui peuvent germer dans notre esprit nous montrent à quel point notre éducation peut être incomplète dans certains domaines. Je fais partie de personnes qui n’ont jamais reçu une éducation suffisamment concrète et claire à ce sujet pour m’apprendre quoi que ce soit. Depuis, j’ai appris un certains nombres de petits trucs et je vais vous dire comment je ressens le bonheur, personnellement.

Mon opinion est que le bonheur peut être grand, ou petit. Long ou court. Néanmoins, c’est toujours une période pendant laquelle je suis souriant, content, très content, voir euphorique, avec un début et une fin. C’est ce qui me permet de définir si je suis dans cet état ou non. 3 exemples de bonheurs différents que j’ai expérimenté dans ma vie :
Manger ma première glace de l’été en marchant dans les rues par un temps agréable. C’est un petit bonheur court qui me donne une respiration profonde et lente. Je peux aussi me mettre à sourire. Apprendre que mon meilleur ami a enfin obtenu son permis ou s’est acheté une voiture, je serai très content régulièrement pendant plusieurs jours à chaque fois que j’y repenserai avec l’envie de lui mettre une bonne claque dans l’épaule  ou de lui envoyer un message pour le féliciter encore :p C’est un bonheur qui me dure plusieurs jours marqué de plusieurs petits pics aléatoires. Rencontrer une femme merveilleuse et qu’on tombe amoureux l’un de l’autre, c’est un bonheur énorme qui dure aussi longtemps que le couple va bien. Relativement indescriptible, vous en conviendrez.

Comme vous pouvez le constatez, la cause de l’état « heureux » et la conséquence de se dernier sont très intiment liés. Si bien que, non pas le bonheur, mais LES BONHEURS soient des moments pendant lesquels vous vous sentez bien, que vous souriez, que vous trépignez d’impatience comme un enfant en attendant le fruit de votre bonheur futur ! Nous ramenant à la dernière question de cet article :

Comment déclencher ces bonheurs ?

À ça, je vous dirai de vous écouter. D’écouter l’enfant qui est en vous, l’homme qui est en vous, la femme qui est en vous, l’animal qui est en vous, peu importe votre sexe, votre age et votre orientation sexuelle, et répondez à leurs besoins les plus profonds pour débloquer les bonheurs les plus longs et intenses. Aussi, apprenez à repérer les moments simples de la vie où vous souriez, vous êtes attendri, vous êtes content … Repérez-les pour que ces bonnes émotions deviennent conscientes, quitte à les lister sur une feuille ! Plus vous serez habitué à cette gymnastique plus il vous sera facile d’être consciemment heureux au quotidien sans effort 🙂 Je vous donne quelques exemples à moi :

En écoutant l’enfant en moi, je me suis acheté un petit kit en bois à assembler pour fabriquer une catapulte ! Je me suis éclaté et je m’amuse à tirer les jouets de mon chat à travers mon appart’ :p

En écoutant l’homme en moi, je me suis appliqué à bien tailler ma barbe pour avoir la satisfaction de prendre soin de moi et de cet attribut bien viril :p

En écoutant la femme en moi, je porte toujours un ou deux bracelets au poignet droit parce que ça me fait plaisir ce genre de coquetteries.

En étant sensible au présent, je suis heureux de pouvoir me lever de ma chaise et me tenir debout alors que j’aurai pu ne plus ne jamais savoir ce que c’est de me lever et marcher. Je suis heureux de toucher le bois de la table, parce que je suis en vie. Je suis heureux voir de jolies photos sur internet, parce que je le peux. Je suis heureux de prendre mon chat dans les bras pendant qu’elle est encore là. Je suis heureux de respirer des deux narines alors que j’aurai pu être enrhumé pour X raisons. Je suis heureux d’avoir ce blog pour raconter tout ça.

Bref, je suis heureux très souvent et j’espère vous avoir apporté des pistes, des idées, des outils, des réflexions qui vous permettront de vivre heureux vous aussi 🙂 A vous de jouer !

Un exemple d’un mec tout simplement heureux de jouer de la musique (regardez son visage quand il joue !) Et en plus c’est un son qui déboîte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s